Divers

MONDES ET CULTURES - COMPTES RENDUS TRIMESTRIELS DES SÉANCES DE L'ACADÉMIE DES SCIENCES D'OUTRE-MER...

Partager sur :

TOME LXIII-1-2-3-4-2003 Littérature

DISSIRAMA BOUTORA TAKPA, Journal d'une bonne, roman, Éditions Haho, Lomé, Togo, 2002.134p.

L'auteur du Journal d'une bonne, petit roman bien écrit, a du talent: il sait varier la présentation de son sujet qui se veut "réconciliation du littéraire et du social", selon l'expression du préfacier Guy Kakou Missodey. Il sait émouvoir avec des faits biens connus des lecteurs de faits divers.

Écrit par un homme, il représente bien - à ce que j'en sais par de nombreuses mais pudiques confidences de femmes - l'esprit des jeunes Africaines qui évoluent entre le monde de la tradition et celui de la modernité.

L'héroïne Adjo ( ou Agathe) garde une distance certaine par rapport à ce qui lui arrive, elle ne s'indigne pas, ne se révolte pas, ne juge pas, elle raconte tout simplement le désir des garçons qui l'entourent et sa manière - à demi consentante - d'y répondre.

Ce Journal d'une bonne veut sensibiliser les lecteurs, qu'ils soient africains ou européens, au sort de ces petits domestiques à qui leur enfance est à tout jamais volée, qui - dans les pires conditions - apprennent la vie sociale, ses rares joies et ses nombreuses peines.

Anne-Marie STAMM

1258 lectures -

Vous devez ouvrir un compte et vous connecter avant de commenter cet article